Rami voleur, hold-up sur les compétences

Chez Ludens & Sapiens, vous l’aurez compris, on adore les jeux de plateaux. Mais on peut aussi de temps en temps revenir aux basiques avec un simple jeu de cartes et y trouver autant de plaisir, et ce pour un faible investissement. Ou plutôt 2 jeux de cartes en l’occurrence avec le rami voleur (adapté en Rummikub, si vous souhaitez vraiment acheter une boite de jeu). 
De plus, le rami voleur constitue une très bonne initiation pour apprendre les combinaisons basiques (couleur, tierces, brelans, carrés, …) et les valeurs des cartes avant d’attaquer des jeux plus costauds, comme le tarot

1 ) Les règles du jeu du rami voleur

Le rami voleur se joue avec 2 jeux de 52 cartes et 2 jokers. Le but du jeu est de se débarrasser de toute sa main en réalisant des combinaisons de 3 cartes ou plus (suites, brelans, carrés).  
En début de partie, chacun reçoit 13 cartes dans sa main, le reste du jeu constituant la pioche. Pour pouvoir commencer à étaler son jeu sur la table, le joueur devra au moins avoir une tierce franche, c’est-à-dire sans joker. 
Une fois cette première combinaison réalisée, il peut alors compléter les combinaisons étalées sur la table par les autres joueurs, ou bien utiliser ces cartes pour réaliser ses propres combinaisons. Seul impératif : les combinaisons cassées et créées doivent comporter au moins 3 cartes. 
S’il ne peut pas jouer, il pioche et passe son tour.

2) Les compétences mises en oeuvre dans le rami voleur

  • Observation 

C’est la compétence de base utilisée au rami voleur. Il faut savoir bien regarder un jeu qui s’enrichit et se complexifie au fur et à mesure de la partie. Tant le jeu présent sur la table qui est complété à chaque tour par tous les joueurs en lice que le jeu de sa propre main qui va avoir tendance à grossir au fur et à mesure qu’on pioche. 
Il faut également savoir repérer les cartes déjà disponibles sur la table, soit pour les récupérer et opérer des combinaisons avec, soit justement si elles sont indisponibles (parce que “coincées” dans une tierce qu’on n’arrive pas à casser par exemple), ne plus les attendre et changer d’option. 

  • Organisation

Pour bien s’y retrouver dans la partie, mieux vaut apprendre à bien classer, et sa main, et le jeu étalé sur la table. Des cartes bien organisées faciliteront l’observation. On pourra ainsi classer les suites par couleurs en les disposant en vertical, et disposer les brelans et carrés en horizontal, à part. 
“Jeu bien rangé, premier pas pour gagner”. Ce proverbe inventé peut également être adapté pour la chambre, le bureau, le cartable, …

  • Logique

Découpler, assembler, combiner, recombiner : le rami voleur peut être l’objet d’une vraie gymnastique mentale complexe. 
Les opérations suivantes sont possibles : 

  • décaler une suite : ajouter une carte à un bout pour en récupérer à l’autre bout.
  • casser une suite : rompre une longue suite pour y insérer ses propres cartes. Par exemple, je casse une suite allant du 2 au 6 pour y insérer un 4. j’obtiens alors une tierce 2,3,4 et une tierce 4,5,6. 
  • remplacer dans un brelan : le brelan est constitué d’un as de coeur, as de carreau et as de trèfle, j’ajoute un as de pique et m’empare de l’as de carreau pour réaliser une tierce à carreau. 
  • retirer des cartes : tant qu’une suite comporte plus de 3 cartes, on peut en retirer à une extrémité ou à l’autre. Idem pour un carré.

Et on peut être amené à opérer plusieurs de ces combinaisons en un seul tour, parfois pour ne placer qu’une seule carte !  

Ludique et interactif, le rami voleur peut être joué avec des enfants dès 6 ans (la seule limite sera peut-être le nombre important de cartes à tenir dans des petites mains). Avec un faible investissement de départ, il offre des possibilités infinies, premier pas vers d’autres jeux de cartes passionnants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :