À propos de moi

J’ai commencé très petite avec mes parents et grands-parents : 7 familles, belote et toutes sortes de rami (avec un petit coup de cœur pour le rami voleur et sa riche gymnastique mentale appris un été avec ma grand-mère à la montagne).
J’ai continué pendant mon adolescence avec les jeux de société : l’incontournable Trivial Pursuit, le tordant Bonne Paye, l’ingénieux Mystères de Pékin, le pointu Dents de la pub, le stimulant Brainstorm, …
Puis vinrent les jeux vidéo : ma première gameboy à 10 ans et la découverte incroyable de Tetris, la NES à 12 ans et l’émerveillement Mario puis le PC et ses jeux de simulation et de gestion (Sim City), jeux de stratégie (Age of Empires), jeux d’aventures (Prince of Persia, LucasArts, …) et enfin jeux d’énigmes (le 7e Invité, la 11e Heure).
Et enfin les soirées, que dis-je les nuits jeux avec les amis et leurs cortèges de jeux plus complexes : Hannibal, Carthagène, Diplomatie, Junta, ….
La liste pourrait continuer indéfiniment. C’est donc bien naturellement que dès que mes enfants ont été en âge de jouer, je les ai initiés. D’abord des jeux simples comme le Cluedo ou le Uno pour les habituer aux règles mais aussi à perdre, puis des jeux de plus en plus complexes. Et c’est en voyant les compétences qu’ils acquiéraient (ne serait-ce que la lecture pour pouvoir déchiffrer ce qui était écrit sur certaines cartes), les progrès qu’ils faisaient rapidement et le plaisir qu’ils prenaient à voir ces progrès et à nous battre (la joie de Théodore de battre ses parents à Splendor à 8 ans ! Cette confiance en soi que ça donne !) ; c’est en voyant tout ça, donc, que j’ai pris conscience de la puissance du jeu comme méthode d’apprentissage.

Le jeu a de nombreuses vertus pédagogiques, et le but de ce site est de les explorer et de les analyser, pour vous donner des pistes, vous parents pour concilier temps de qualité avec vos enfants et développement de leurs compétences. Quel jeu acheter pour quelle compétence développer, voilà à quoi je voudrais arriver. Bonne visite, souvenez-vous, les jeux et les joueurs sauveront le monde.

Camille Lacôte
Créatrice de jeux pédagogiques &
animatrice d’ateliers philo avec les enfants

Ce qu’ils en disent

Il faut jouer pour devenir sérieux.

Aristote

On peut en savoir plus sur quelqu’un en une heure de jeu qu’en une année de conversation.

Platon

On ne cesse pas de jouer quand on devient vieux, mais on devient vieux quand on cesse de jouer.

George Bernard Shaw

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :