Splendor, calcul et anticipation

Aujourd’hui, nous passons au crible Splendor, proposé par Space Cowboys et Asmodee. Un jeu aux règles simples mais riche en stratégie et en rebondissements. Outre les compétences qu’il met en oeuvre, le jeu vaut aussi pour sa rapidité (les tours s’enchaînent et une partie est terminée en 30 minutes) et son peu d’encombrement (très pratique à utiliser en voyage, en train par exemple).

1 ) Les règles du jeu Splendor

L’objectif de Splendor est d’atteindre 15 points en posant des cartes pierres précieuses de différentes valeurs et / ou des tuiles nobles. 
Les cartes pierres précieuses (diamant, rubis, émeraude, saphir, onyx) s’obtiennent grâce à des jetons pierres précieuses puis grâce aux cartes précédemment acquises, puisque chaque carte une fois obtenue équivaut à une ressource pierre précieuse. Si on doit dépenser son jeton pour obtenir une carte, les cartes une fois acquises le sont définitivement et peuvent donc être réutilisées à chaque tour. 
A chaque tour, le joueur peut soit prendre 3 jetons, avec un maximum de 10 jetons dans sa réserve, ou acheter une carte. 

Il existe 3 niveaux de cartes : une carte de niveau 1 ne coûte pas cher et nécessite donc peu de ressources mais ne rapporte pas ou peu de points. Une carte de niveau 3 nécessite beaucoup de ressources mais rapporte beaucoup de points. 

Les tuiles nobles s’obtiennent en fonction d’une combinaison de cartes : il faut par exemple avoir 4 cartes rubis et 4 cartes onyx, ou bien 3 cartes émeraude, 3 cartes saphir et 3 cartes diamant. Chaque tuile noble vaut 3 points.

2) Les compétences mises en oeuvre dans Splendor

  • Calculer / Gérer

Splendor, ce n’est que du calcul : il faut calculer le nombre de jetons nécessaires à l’obtention d’une carte, versus celui en notre possession.
Il faut compter régulièrement ses points et ceux de son adversaire, et calculer ce score, par anticipation, si le joueur obtient 1, voire 2 nobles. 
Il faut également gérer au mieux possible ses jetons et ses cartes pour obtenir le plus de cartes en en achetant le moins possible. En effet, si 2 joueurs sont ex-aequo en points, le joueur qui aura le moins de cartes en sa possession remportera la victoire.

  • Prévoir / anticiper

Comme aux échecs, il faut savoir à Splendor construire sa stratégie en prévoyant plusieurs coups d’avance : j’achète telle carte, qui me permettra l’accès à telle autre, puis à telle autre jusqu’à acquérir un noble, voire engranger le nombre de points nécessaires à la victoire. 
Mais il faut savoir également observer le jeu de ses adversaires cette fois pour anticiper leurs coups à eux : 
– quels jetons a-t-il pris, quelle carte vise-t-il pour que je ne vise pas la même ? 
– Selon les cartes que l’adversaire a en sa possession, je dois pouvoir déduire s’il convoite un noble et lequel ? Quand pourra-t-il l’obtenir ? Quelle carte puis-je prendre pour l’empêcher de parvenir à ses fins ? Si je vise le même noble, vais-je pouvoir le prendre de court ?
–  Si un de mes adversaires a atteint les 15 points, on doit finir le tour de jeu. Et c’est seulement à l’issue du tour qu’on exécute le compte final. Là encore, il est important d’anticiper le score final de l’adversaire, de prévoir les combinaisons qu’il peut opérer, pour le doubler sur la ligne d’arrivée. 

  • Adapter sa stratégie 

Si on ne devait conserver qu’une compétence dans Splendor, ce serait sûrement la résilience. En effet, dans ce jeu, on passe son temps à changer ses plans : en fonction des cartes convoitées mais prises par les adversaires, idem pour les nobles, et en fonction tout simplement des cartes qui sortent. Il faut donc toujours revoir sa stratégie, l’adapter, et gérer la frustration devant l’autre qui passe son temps à nous piquer NOS cartes. 

  • Coller à l’objectif

A Splendor, le but n’est pas de faire le plus grand nombre de points comme dans beaucoup d’autres jeux. Non, il faut obtenir 15 points. Point besoin de plus si on est le premier à les atteindre. On ne revient pas sur la compétence calcul, importante ici. Mais pointons qu’il faut rester concentré sur l’objectif : on ne cède pas à l’illusion d’acquérir cette carte qui vaut 5 points, quitte à patienter 2-3 tours, pour avoir un score record jamais atteint par ses partenaires. Non, on se contente de cette carte à 3, accessible dès ce tour, qui nous offre la victoire avec 15 points au total. On ne perd pas l’objectif de vue. 

S’il est moins riche en nombre de compétences développées qu’un 7 wonders par exemple, Splendor n’en reste pas moins un excellent jeu de stratégie qui fait bien fonctionner les méninges : rapide à installer, rapide à exécuter, pouvant se jouer à 2 joueurs et jusqu’à 4, peu encombrant à transporter. C’est le jeu idéal quand on a un peu (beaucoup) de temps à tuer. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :