Apprendre en jouant, oui, c’est possible !

Dans notre société, on fait une dichotomie entre le  jeu et l’apprentissage : le jeu serait une activité un peu futile, plutôt réservé aux enfants, et venant comme une récompense après avoir fourni un effort. Mais pourquoi cette dichotomie apprentissage – effort et jeu-plaisir ? Ne peut-on apprendre avec le jeu ? 

Dès ses premiers mois d’existence, l’enfant joue. C’est un moyen d’appréhender son environnement, de le comprendre et donc d’apprendre. Qu’on pense à tous les jeux de mimétisme que nous avons entrepris petit : jouer avec notre poupée comme si c’était notre enfant, jouer à la marchande, jouer à la dinette, au bricolage …

Cela nous a permis d’intégrer les règles et les codes sociaux : nous avons rejoué des scènes de notre quotidien en grondant notre doudou par exemple. Et cela nous a permis de prendre conscience de l’existence de l’autre. 

Et plus grand, ça fonctionne encore ! Le jeu reste un moyen de comprendre notre environnement, de l’explorer, sans prendre de risques. Ainsi, on peut jouer à investir au Monopoly, sans mettre en danger nos finances personnelles. 

L’homme joue d’ailleurs depuis toujours et partout dans le monde : les Mésopotamiens jouaient déjà à des jeux de plateaux avec dés et pions. Plus qu’une activité, cela semble donc être un besoin.

Pourtant, alors que nous encourageons les jeunes enfants à jouer, ce besoin semble être rapidement étouffé avec l’âge : “ce n’est pas le moment de jouer, fais tes devoirs !” Heureusement, de nombreuses initiatives existent pour développer la ludo-pédagogie : 

  • le développement des serious escape game (je vous laisse consulter ce site très riche sur la question pour comprendre, concevoir et tester des escape game pédagogiques)  
  • des plateformes comme Mathador que votre enfant utilise peut-être pour faire des maths de manière ludique 
  • le détournement de jeux “classiques” : utiliser angry birds  pour travailler les trajectoires paraboliques en mathématiques par exemple.
  • et ce site qui vise à analyser et repérer les compétences mises en oeuvre par des jeux de société classique car oui, les jeux de société ont des vertus pédagogiques

Le jeu permet de motiver l’enfant et l’adolescent, de l’impliquer et de le rendre acteur de son  apprentissage en lui offrant une expérience positive. Alors, on joue à quoi ?

Un avis sur “Apprendre en jouant, oui, c’est possible !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :